[Test] Dead Space

Publié le par Mookie


Rapport datant du vingt sixième siècle
On m’avais pourtant prévenu, mais il à fallu que je le vive pour savoir. Saleté de curiosité ! 
Cependant, aujourd’hui, je le sais. Dans l’espace, personne ne nous entendra crier.


http://i33.tinypic.com/oghuys.gif[Couches culottes pour adultes recommandées]

Genre : Survival Horror 
Testé sur :
Playstation 3
Dispo sur : Playstation 3, Xbox 360 & PC
Editeur : Electronic Arts 

Dév. :
Visceral Games

Nombre de joueurs :
1

Online :
 Non
 
Prix :
Env. 15 Euros neuf
PEGI: 18+
Localisation: Français (Voix + Textes)
Sortie :
Disponible
Site web : http://deadspace.ea.com/





Je m’appelle Isaac Clarke, ingénieur militaire membre de l’équipe de secours envoyé pour enquêter sur le désastre de l’ISG Ishimura. Perdre le contact avec un vaisseau de cette envergure, ça ne présage forcement rien de bon. Mais les salauds qui nous on envoyé se doutaient bien que ce ne serais pas une balade de santé, et il se sont bien gardés de nous prévenir. Dès notre arrivé, la carcasse de l’engin propageais une sensation de mort. Mais ce n’est pas le royaume des morts que nous avons foulé… C’est l’enfer !

Dead-Space--Coucher-de-soleil-romantique--copie-1.jpg
Des monstres désarticulés nous on attaqué et on détruit notre vaisseau. Nous étions coincés avec ces bêtes, mais heureusement pour nous, nous étions armés. Très vite, nous avons compris que ces créatures n’avais rien en commun avec celles des livres et films. Une balle dans la tête ou le torse ne les tuent pas. Pour les exterminer, nous étions obligés de les démembrer afin qu’elles gisent sur le sol sans pouvoir nous attaquer. Il fallais être vif et précis. Déjà parce que ses saletés nous surprenais de toute part, se déplaçant dans les conduits d’aération, et aussi parce que les munitions ne couraient pas les rues avant que l’on trouve les armureries.

Dead Space (Monstro)

Nos ennemis étaient nombreux, variés, vifs et intelligents.
Si on ne les voyaient pas, il n’y avais quasiment aucun indice pouvant nous dire qu’ils s’approchaient de notre dos ou qu’ils nous suivaient juste au dessus de notre tête. Et puis, il faut dire que le vaisseau étais délabré, alors je vous laisse imaginer le décors. A chaque pièce, chaque couloir, les lumières et les cadavres offraient un spectacle tellement effrayant qu’il étais dur de se concentrer.
La carcasse du vaisseau grinçais et chaque bruit offrais à mon cœur un sursaut.
Là bas, j’ai compris que les pires horreurs ne sont pas toujours celle que l’on vois…
Un stress permanent m’a envahi, et je n’ai même pas eu une seconde avec un sentiment de sécurité.

 
Dead Space (Calin)

J’aurais aimé être dans un jeu vidéo… Mon calvaire aurais pu être plus doux .
Toutes les informations dont on à besoin sont marqués à l’écran dans un jeu vidéo, et lorsque l’on à besoin d’aller dans son inventaire, l’action se fige, offrant l’opportunité de  renverser une situation plus facilement. Mais dans la vie, ce n’est pas comme ça. Ma « barre de santé » étais visible sur mon dos, au niveau de la colonne vertébrale, par une jauge lumineuse. Seuls les munitions de mon chargeur étaient visible depuis l’hologramme que projète les armes au dessus d’elles. Quand à mon inventaire… Il ne fige absolument pas l’action. Ils on fait ça bien ! Une belle interface holographique dans laquelle on navigue simplement… Mais dans un jeu vidéo, c’est souvent moche et ça coupe l’action, permettant de calmer les palpitations de nos pauvre petits cœurs.

Dead Space (Examen gyneco) 
J’ai trouvé quelques armes sur l’ISG Ishimura, huit pour être plus précis. Très hétéroclites et bien pensées, elles m’on toutes servis royalement. Elles ont été mes plus fidèles amis, avec leur tirs secondaire et possibilités d’évolutions grâce aux points de compétences cachées dans l’engin. Mais les points de compétences étaient rares , et permettaient aussi d’ouvrir quelques portes secrètes contenant de précieuses munitions, argent, ou d’autres choses bien utiles, alors il fallais parfois choisir. L’argent d’ailleurs, je ne pensais pas en avoir besoin là bas. Mais les magasins robotiques m’on permis d’acheter des combinaisons, des munitions et autres choses.
A croire que même le royaume de Lucifer est capitaliste.

 
Dead Space (BBQ)

Comme le croiseur étais sans dessus dessous, il à fallu que je me creuse parfois les méninges pour actionner des mécanismes et m’ouvrir des passages. Rien de cérébrale rassurez vous, mais bien souvent des actions qui m’obligeais à aller dans les endroits les plus mal famés. Je pouvais conter sur les pouvoirs stase dans ses cas là. Un petit peu de télékinésie ou « geler » des objets et corps en mouvements. Des trucs banals au jour d’aujourd’hui, mais qui m’on autant servis pour progresser que pour combattre, surtout lorsqu’on associe les pouvoirs aux éléments explosifs qui traînaient.


Dead Space (Issak devant la star ac)

On peut vite se perdre sur l’Ishimura, notamment parce que certains endroits se ressemblent et que les embranchements sont nombreux. Mais les ingénieurs qui on mis au point ma combinaison on eu la bonne idée d’y mettre un GPS. Une simple pression sur un bouton, et un parcours holographique apparaissais sur le sol, m’indiquant ma prochaine destination. Au pire, il restais la carte du vaisseau disponible depuis mon « inventaire qui ne gèle pas le temps », mais dans l’action, je préférais la première solution.

 

Dead-Space--Lendemain-de-fete--copie-1.jpg
J’ai mis un peu moins de dix heures à sortir du cauchemar que j’ai vécu. Ca peut paraître cours dit comme ça, mais je vous l’assure…Jamais de ma vie je n’ai vécu d’expérience aussi intense et traumatisante. Rationnellement, je ne conseillerais à personne, même pas à celles et ceux qui pensent en avoir le courage, de vivre une telle horreur. Et pourtant, je crois que même si je venais voir mon moi passé en le mettant en garde, je ne pourrais le convaincre de ne pas vivre une expérience aussi unique que celle là.
 
Fin du rapport –

Dead Space (Coucou c moaaaa!)


 - Verdict -
18/20
  

Graphiquement irréprochable, ludiquement jouissif, une ambiance inégalée… Dead Space est devenu en un seul épisode LA référence ultime des jeux d’horreur. De ma vie de joueur, je n’ai jamais ressenti une tel pression et de tels émotions horrifiques que celles vécus avec ce jeu, auquel on ne regrettera que la faible durée de vie et une rejouabilité limitée. Mais ses défauts ne sont rien face à la superbe que représente ce titre : Une odyssée de l’horreur et du stress, une leçon magistrale de mise en scène et d’ambiance, un titre à avoir et à posséder pour quiconque aime le jeu vidéo bien fait!
(Sauf si on est mineur ou cardiaque…J’insiste pour une fois!)

Dead Space (Wallpaper)




- A NOTER -



Un avant gout de l'horreur  

Les plus réfractaires pourrons télécharger la démo disponible sur les plateformes de téléchargement, mais gardez en tete qu'elle n'est pas du tout représentative de la qualitée d'ambiance et de plaisir du jeu. C'est juste une sale ou l'on doit démenbrer des streums, rien de plus. Goutez y, mais ne vous faites pas un avis dessus.


Saga Dead Space

Malgré le succès mitigé du jeu (A croire que les gens n’ont pas de goûts…Ou on peur, ce qui serais plus compréhensible), Dead Space à eu le droit à un très bon rail shooter sur Wii (Dead Space Extraction), et offrira une suite à l’épisode originel cette année sur consoles HD.

DLC DTC
  

Dead Space jouis de contenu téléchargeables payant. Le problème, c’est qu’il ne s’agis que de skins pour les armes et les combinaisons (Dont certaines exclusifs aux couleurs de votre console). Espérons que les développeurs aient plus d’imagination pour les Dlc qu’ils proposerons sur Dead Space 2.



- BONUS STAGE -



BoxART
Si comme moi, vous aimez traverstir vos jaquettes de jeux, en voici une tout droit sorti du site VGBoxArt!
(Je vous invite à visiter leur site!)

Dead Space Boxart[Lien vers l'oeuvre original sur le site VGBoxArt]

A) Cliquez sur la jaquette ci-dessus pour accèder à une version imprimable aux bonnes dimmenssions
B) Enregistrez et imprimez en couleurs sans changer quoique ce soit
C) Découpez avec un cutter ou une paire de ciseaux (Demandez la permission à vos mamans bande de filous!)



- Cliquez ici pour acceder aux autres tests sur Gamerz! -



Commenter cet article